Énergie : la Guinée vers la redynamisation du secteur

READ MORE

Après le lancement du projet de Transco CLSG pour la mise en œuvre du plan de gestion environnementale et sociale (PGES) et du plan d’action de réinstallation (PAR), les membres du Comité interministériel et d’installation des Comités locaux ont tenu une rencontre le mardi 10 mai 2016 dans un réceptif hôtelier de la place, sise à Conakry. Axé sur la signature des contrats d’achat-vente d’énergie entre  la Guinée et la Côte-D’Ivoire. Selon les responsables de Transco-CLSG, ce contrat va permettre à la Guinée de vendre l’énergie aux autres pays de la sous-région.

Etienne Bailly, directeur du projet de Transco CLSG, évoque les raisons de leur présence en Guinée : « nous sommes ici dans le cadre du projet d’interconnexion entre la Côte-d’Ivoire, le Libéria, la Sierra-Léon et la Guinée. Ce projet a été mis en place par les quatre chefs d’Etat à travers un traité international qui a été signé entre eux et ratifié par les quatre parlements ». Avant d’affirme que ce projet a beaucoup avancé.

Pour lui, les exigences des bailleurs de fonds approuvent qu’un tel projet doit être soutenu par un cadre commercial qui est aujourd’hui une condition de décaissement des financements qui ont été obtenus par ce projet.

« Nous sommes venus pour faire une réunion préparatoire à la signature des contrats d’achat-vente énergie entre la Guinée et la Côte-D’Ivoire, il y’aura un contrat de service de transport entre la Guinée et la société Transco CLSG. Donc, nous sommes venus pour faire le point des documents qui ont été adoptés avec la Guinée et faire quelque clarification des textes avant les dernières négociations qui devraient se tenir du 17 au 20 mai prochain.

Poursuivant, le directeur du projet Transco CLSG, dira qu’aujourd’hui rien que la semaine dernière une délégation de Transco a accompagné ici même les sociétés candidates à la construction des postes et des lignes. ’’Tous les appels d’offres relatives à la construction du poste sont lancés après un processus de requalification. Il y a eu 64 candidatures à la requalification, 33 ont été retenues et ces 33 sociétés sont aujourd’hui sur le terrain pour mieux connaitre et préparer des offres conséquentes. Cela veut dire que dans les mois à venir nous allons commencer à recevoir les offres d’ici juillet-Août. Nous allons procéder au début à la signature des contrats. Rassurez- vous que d’ici à la fin de cette année la Guinée va recevoir les machines pour commencer le travail’’.

« EDG va signer un contrat d’achat-vente d’énergie avec la Côte-d’Ivoire. Elle va demander à travers un contrat de transport à Transco de convoyer cette énergie à l’EDG. C’est pour cela qu’on est là pour que ce projet soit appuyé par les cadres de l’EDG et par les cadres du ministère des finances ».

Pour sa part, le directeur national adjoint de l’énergie et président du Comité interministériel de suivi-évaluation(CISE) du Plan de Gestion environnementale et sociale (PGES) et du Plan d’action de réinstallation (PAR), Sourakata Camara, affirme ceci : « nous sommes en train de mettre en place l’installation du cadre environnemental et il reste l’installation des comités locaux à N’Zérékoré et à Forécariah. L’importance de ce projet pour la Guinée est de recevoir l’énergie de la Côte-d’Ivoire et demain c’est nous qui allons donner l’énergie à la Côte-d’Ivoire et à la sous-région », souligne-t-il.

Il faut rappeler que ce projet d’interconnexion concerne quatre pays de l’Afrique de l’Ouest (Guinée- Libéria- Sierra- Leone et la Côte-D’Ivoire). A travers EEEAO (système d’échange et d’énergie électrique Ouest-Afrika, ce projet vise à renforcer le réseau électrique en permettant aux populations l’accès à une énergie de qualité à moindre coût.
Moussa Traoré

Check Also

Kenema Substation Energized

The energized Kenema substation STRONG PROGRESS!! The sequential energization of the 225kV CLSG Transmission Line …